Greffe de cheveux

La FUE consiste à prélever directement I’unité folliculaire sur le cuir chevelu après anesthésie locale. Ils sont ensuite réimplantés pour parfaire la zone dégarnie.

Accueil » Cheveux & Poils » Greffe de cheveux à la Clinique du Grand Paris

COMPRENDRE LA CALVITIE

La calvitie désigne la raréfaction des cheveux et l’apparition de zones chauves ou clairsemées sur le cuir chevelu. Ce phénomène est appelé alopécie et les causes de la calvitie peuvent être nombreuses. Il existe 3 grands types d’alopécie:

  • L’alopécie androgénétique: C’est l’alopécie la plus répandue. Héréditaire, elle trouve sa source dans la génétique et se manifeste par une calvitie débutant par les golfes temporaux et le vertex (haut du crâne). Elle est liée en partie à l’activité de l’hormone mâle. Cette hormone est aussi présente chez la femme en quantité beaucoup plus faible.
  • L’alopécie chronique: Peut apparaitre à la suite stress aiguë, un choc ou un événement traumatique, une chimiothérapie, ou être la conséquence de carences sévères. Elle s’exprime par perte de cheveux massive sur tout le cuir chevelu.
  • La pelade :D’origine auto-immune, elle se manifeste par une perte de cheveux « en plaques » et peut éventuellement toucher les autres poils du corps et notamment la pilosité faciale.

Tout le monde perd ses cheveux, tout le temps, en toutes saisons (à raison en moyenne de plusieurs dizaines de cheveux chaque jours). Chaque personne dispose d’un patrimoine capillaire oscillant entre 100 000 à 150 000 cheveux. Un cheveu a un cycle qui dure entre 24 et 72 mois et comprend 4 phases (nos cheveux connaitrons  25 à 30 cycles dans notre vie. Une personne prédisposée à la calvitie aura des cycles capillaire plus rapides.)

  • L’anagène: croissance du cheveux (entre 2 à 5 ans).
  • La catagène: Stagnation de la croissance (3 semaines).
  • La télogène: Mort du cheveux et maintient de ce dernier sur le follicule pileux.
  • Retour de la phase anagène: Un nouveau cheveux vient prendre la place du cheveux mort, ce qui entraîne la chute de ce dernier.

Chez l’homme : L’échelle de Norwood est une classification permettant de déterminer les différentes étapes de la calvitie androgénétique. Cette classification permet de repérer et traiter la calvitie avant un stade trop avancé. Les traitements et notamment la micro-greffe sont efficaces quelque soit le stade de calvitie détecté : plus elle est traitée tôt, meilleurs seront les résultats (et moins coûteuse sera l’intervention).

  • Stade 1: Léger dégarnissement des golfes temporaux.
  • Stade 2: Accentuation du dégarnissement des tempes et/ou du front.
  • Stade 3: La ligne frontale est bien reculée, apparition d’un trou au niveau du vertex.
  • Stade 4 : La limite entre la ligne frontale et le vertex devient de plus en plus mince.
  • Stade 5: La ligne frontale a rejoint le vertex.
  • Stade 6: Disparition totale des cheveux sur la partie supérieur du crâne.
  • Stade 7: La couronne commence à s’affiner.

Chez la femme : L’échelle de Ludwig  est l’équivalent de l’échelle de Norwood pour la perte de cheveux chez la femme cette classification permet de diagnostiquer l’avancement de la calvitie chez la femme.

  • Stade 1: Amincissement diffus du cuir chevelu au niveau de la raie.
  • Stade 2: L’éclaircissement devient flagrant, les cheveux sont plus fins et fragiles.
  • Stade 3: Une grande partie des cheveux situés au niveau du crâne on chuté.

Les causes de la calvitie

La calvitie touche environ 70% des hommes et 40% des femmes de 70 ans et plus. Dans les cas les plus extrêmes, elle peut survenir dès l’âge de 16 ans, mais apparait en moyenne autours de la trentaine. Essentiellement d’ordre génétique (et donc héréditaire), les causes de la calvitie peuvent aussi être temporaires et s’expliquer de manière physiologique.

Les hommes sont davantage prédisposés à perdre leurs cheveux en raison de la plus grande imprégnation d’hormones mâles, mais l’affinement des cheveux et leur chute sont également fréquents chez les femmes et l’impact social et psychologique est sans doute encore plus pregnant dans la population féminine pour qui la chevelure est essentielle dans l’image de soi.

1) Le facteur héréditaire

C’est la raison principale de la calvitie chez l’homme. L’alopécie androgénique implique la combinaison de plusieurs gènes : même si la dihydrotestostérone (DHT) joue un rôle essentiel dans son apparition, différentes recherches ont impliqué WTN (une glycoprotéine), les récepteurs de vitamine D et PGD2 dans la chute de cheveux.

2) Le stress physique ou émotionnel 

Un choc émotionnel, un événement traumatique, une opération, un accident de voiture ou une maladie grave peuvent être une des causes de la calvitie. De même une perte de poids brutale qui peut générer des carences en vitamines et minéraux. Ces pertes de cheveux (souvent temporaires) apparaissent généralement de trois à six mois après le traumatisme.

3) Les causes physiologiques

Manque en protéines, anémie causée par un manque en fer ou bien encore une surconsommation en vitamine A peuvent être une des causes de la calvitie chez les femmes. Plus rares en occident, des carences en vitamine B sont une autre cause possible de perte de cheveux chez la femme.

4) La grossesse, le post partum

La calvitie lié à la grossesse est plus souvent visible après la naissance de l’enfant. L’accouchement peut être traumatisant et causer également une chute de cheveux, de même les premiers mois de la vie de l’enfant, souvent fatigants et stressants pour les parents peuvent accentuer le phénomène.

5) Les déséquilibres hormonaux

Environ deux hommes sur trois seront atteints de calvitie à l’âge de 60 ans et la plupart du temps, elle est du aux hormones mâles.

Tout comme la grossesse, les pilules contraceptives peuvent peut causer une perte de cheveux. Le changement dans la balance hormonale qui s’opère à la ménopause peut aussi produire le même effet. Les recepteurs androgène (l’hormone mâle) sur le cuir chevelu peuvent être activés. Les follicules pileux vont commencer à s’atrophier et la perte de cheveux va s’installer.

Le syndrome de Stein-Leventhal est un autre déséquilibre entre les hormones masculines et féminines chez la femme. Un excès d’hormones masculines peut mener à des kyste ovariens, une prise de poids, une augmentation du risque de diabète, modifier les cycles menstruels et causer une une infertilité. Il peut aussi être la cause d’une alopécie.

L’hypothyroïdie est le terme médical qui désigne un dysfonctionnement et une imprégnation insuffisante de l’organisme en hormones de la glande thyroïdiennes.

6) Les médications

Certains médicaments utilisés pour vaincre le cancer causent une chute de cheveux. La chimiothérapie détruit ainsi les cellules capillaires. Une fois que votre traitement à base de chimiothérapie est terminé, les cheveux repoussent, par contre, ils peuvent repousser différemment (frisés alors qu’ils étaient raides, ou d’une autre couleur).

Certain types de médicaments peuvent aussi causer une perte de cheveux. Les plus communs sont les anticoagulants (bétabloquants). D’autres médicaments provoquent une calvitie comme le méthotrexate utilisé contre le rhumes et des problèmes de peaux, le lithium utilisé contre les troubles bipolaires, l’ibuprofen ainsi que les antidepresseurs ou bien encore les stéroïdes anabolisants créant un déséquilibre hormonal entraînant une chute de cheveux.

7) Les soins « toxiques »

L’utilisation de produits de fixations, d’ustensiles pour le défrisage, les traitements à base d’huile chaude, les laques, cires, ou toutes formes de produits chimiques utilisés en abondance peuvent affecter la racine de vos cheveux. De même, un séchage effectué avec un appareil non équipé d’un système ionique abîme la kératine présente dans le cheveu.

L’AFUE BY HSC

Qu’est-ce que la FUE ?

La FUE consiste à prélever directement I’unité folliculaire sur le cuir chevelu après anesthésie locale. L’usage d’un bistouri cylindrique de 0,8 à 1,5 mm de diamètre permet de prélever chaque follicule capillaire en le libérant de ses attaches cutanées. Ils sont ensuite réimplantés pour parfaire la zone dégarnie, et cela en utilisant la même technique que pour la FUT (technique à bandelette).

1. Genèse d’une technologie

Quand, en 1990, le Dr Choï utilise l’implanteur qui portera son nom, cette nouvelle méthode de traitement de la calvitie est controversée. Quelques chirurgiens se laissent néanmoins séduire par la facilité d’utilisation du Choï et surtout par ce nouveau concept de micro greffe sans cicatrice. Par manque de formation, beaucoup d’entre eux abandonnent cette technique pourtant très prometteuse.

2. L’apport de l’expertise HSC

Le Choï, dont la fonction consiste à prélever des greffons plus ou moins gros, a malheureusement été doté très tôt d’un moteur tournant dans un seul sens, ce qui avait pour effet de chauffer l’épiderme et le traumatiser, laissant des cicatrices visibles dans la zone d’extraction. C’est pour pallier ce problème que HAIR SOLUTIONS COMPANY a imaginé un nouveau moteur, véritable petit robot qui reproduit à la perfection le mouvement de la rotation de la main par oscillation et le geste qui I’accompagne, évitant ainsi tout risque d’échauffement. Ce concept motorisé est proposé avec des punchs d’implantation de très grande qualité.

3. Déroulement de l’intervention

  • EXPERTISE DERMA READER : L’expertise Derma Reader donne lieu à un bilan capillaire validant la faisabilité d’une greffe AFUE et des résultats optimaux (1 heure)
  • EXTRACTION (ZONE DONNEUSE) : La zone donneuse identifiée, les greffons sont récoltés. Afin de maximiser leur durée de vie, ils vont baigner dans un liquide avant d’être réinjectés.
  • TRI DES FOLLICULES : L’assistante examine les greffons au micro-scope, élimine ceux de mauvaise qualité, trie et range les greffons sains pour faciliter le travail du médecin (1 heure)
  • POSITIONNEMENT DANS L’INJECTEUR : Une seconde assistante positionne le follicule dans l’implanteur HSC. Ce geste minutieux se répète des centaines de fois durant l’intervention. (1 heure)
  • INJECTION DES CHEVEUX : Le médecin injecte chaque follicule à l’unité, en respectant, angle, distance et profondeur pour un effet naturel optimal. Une surveillance de 24h doit être respectée après l’intervention.
  • SOINS COMPLÉMENTAIRES : L’injections par mésothérapie d’un complexe à base de vitamines et d’oligoéléments sera proposé dans un second temps, une fois la cicatrisation faite.

LES PRÉCAUTIONS A PRENDRE APRES UNE GREFFE CAPILLAIRE

Il est conseillé de se faire accompagner à la maison après une greffet capillaire : un trouble de vigilance est possible, lié à l’anesthésie locale. Tout traumatisme peut nuire  la greffe : ainsi, il faut veiller à ne pas se cogner la tête et à éviter au maximum tout contact avec le crâne. Il est recommandé de porter des vêtements à fermeture éclair pour ne pas arracher les greffons pendant l’habillage et le déshabillage. Le sauna, hammam, et l’exposition à toute chaleur sont contre-indiquées pendant 3 semaines. L’utilisation du sèches cheveux, de la laque ou du gel est à éviter pendant les 15 jours suivant la greffe capillaire.

A quel moment doit-on faire appel à cette technique ? 

L’idéal est d’y avoir recours au début de la calvitie, le protocole sera alors moins long, moins coûteux financièrement, de plus l’apparence du patient sera préservée. Après une première session, des implantations par AFUE peuvent être programmées tous les ans ou tous les 2 ans afin de parfaire le résultat et amplifier les effets à long terme.

Pour quels résultats ? 

Les prélèvements sur la zone donneuse sont punctiformes, pas plus larges qu’une tête d’épingle. Les micro cicatrices qui s’ensuivent sont invisibles à l’œil nu, même sur des cheveux très courts. Il est possible que les cheveux greffés tombent après la greffe, ce phénomène est normal, ils repousseront dans les semaines suivantes. Les résultats sont visibles quelques mois après la greffe. Les résultats définitifs sont obtenus au bout de 8 à 12 mois.

LES CONTRE-INDICATIONS D’UNE GREFFE CAPILLAIRE

  • Grossesse et allaitement
  • Allergies
  • Troubles de la coagulation
  • Infections et maladies du cuir chevelu
  • Insuffisance respiratoire
  • Maladies cardio-vasculaires : antécédents d’infarctus, troubles du rythme
  • Certains troubles psychiatriques

LE PRIX DE LA GREFFE DE CHEVEUX

Les tarifs de la greffe capillaire sont donnés sur devis après que le médecin de la Clinique du Grand Paris vous ait examiné.

Prendre RV

Contacter la Clinique du Grand Paris

Clinique Vauban
135 avenue vauban
93190 Livry Gargan
01 48 66 20 35

Transports en commun :
Bus 234-613 ou 147
Tramway T4 arrêt Abbaye

Voiture :
Accès à l’avenue Vauban par la N3 despui Bondy ou la N110 depuis Aulnay-sous-bois et Monfermeil.
Parking couvert payant sur place

contact@cliniquedugrandparis.com

Retour en haut