La technique Saphir

En fonction des zones à traiter, l’intervention dure entre 4h et 7h. Plusieurs séances pourront avoir lieu : cela sera déterminé lors de la consultation préalable avec notre expert capillaire.

Accueil » Cheveux et poils » La technique Saphir par extraction FUE

En fonction des zones à traiter, l’intervention dure entre 4H et 7H. Plusieurs séances pourront avoir lieu : cela sera déterminé lors de la consultation préalable avec notre expert capillaire.

Lors de cette consultation, des examens complémentaires pourront être prescrits (analyse de sang, électrocardiogramme ou autre)

LA MÉTHODE D’EXTRACTION FUE

Extraction FUE - Clinique du Grand Paris

F.U.E ( Follicular Unit Extraction ) : l’extraction des unités folliculaires en français

La technique FUE d’extraction d’unités folliculaires est la moins invasive des techniques de greffe de cheveux. C’est celle qu’on appelle plus communément « la technique cheveu par cheveu ». Cette procédure ne laisse aucune cicatrice linéaire dans la zone donneuse car elle n’utilise ni scalpel ni points de sutures. La FUE consiste au prélèvement des unités folliculaires qui se situe dans ce qu’on va appeler la zone donneuse.

La zone donneuse est la classique couronne hippocratique (zone temporo-occipitale). L’extraction est réalisée à la clinique sans hospitalisation, uniquement sous anesthésie locale. Une fois le rasage effectué, les greffons vont être « carottés » un par un à l’aide d’un micro moteur. Dans un but esthétique, il est primordial d’utiliser du matériel de microchirurgie spécialisé pour éviter tout risque de transsection. Pour préserver la zone donneuse au maximum, et conserver un capital cheveux pour une seconde greffe plus tardive par exemple, le chirurgien se limite à prélever 1 greffon sur 5. Ainsi, lors de la repousse, la zone prélevée reste homogène et la greffe indétectable. Le risque encouru lorsque la greffe est réalisée dans des centres de greffe de cheveux trop « low cost » c’est d’obtenir des trous à l’arrière de la tête qui sont des dommages irrémédiables : en effet, le bulbe prélevé ne fournira plus de cheveux.

Le chirurgien les prélève ensuite à l’aide d’une pince. Les greffons sont ensuite conservés dans une solution aqueuse protectrice en attendant l’implantation.

Greffons sur bandelettes - Clinique du Grand Paris

Avec la méthode d’extraction FUE, il est possible de prélever un maximum de greffons ( de 2500 à 6000 greffons) pour obtenir une densité optimale en une seule séance. L’absence de cicatrices est l’avantage principal de l’extraction FUE, qui s’oppose à une méthode un peu plus ancestrale, la FUT qui consistait à prélever une bande de cuir chevelu sur le patient puis de refermer la plaie à l’aide de points de sutures. Les greffons étaient ensuite découpés sur table et réimplantes. Cette technique apportait un gain de temps mais présentait deux inconvénients considérables : une cicatrice linéaire sur le patient, généralement visible avec les cheveux courts, et un prélèvement généralement minimal avec un endommagement considérable du capital cheveux.

Ce dernier est déterminé par la qualité de la zone donneuse du patient. Plus la zone donneuse du patient est en bon état (bonne densité, cheveux de qualité etc.) plus le nombre de greffons que le chirurgien va pouvoir prélever va être conséquent. Une quantité élevée de greffons va permettre de combler une zone d’alopécie plus grande, et donc d’optimiser les résultats de la greffe.

L’implantation Saphir

Implantation Saphir - Clinique du Grand Paris

L’implantation est la plus délicate de l’intervention. Une fois traités et choisis par le praticien, les follicules extraits sont destinés à être implanté dans le cuir chevelu. L’ouverture des canaux, logements des futurs implants dans les zones à traiter, est considérée comme comme l’étape la plus décisive de la greffe capillaire.

La technique est dite « Saphir » car la greffe est ménée à l’aide d’une lame Saphir. En réalité, la technique est la même depuis plusieurs décennies. Seul le matériel chirurgical a changé. Initialement, les greffes capillaires étaient exécutées à la typique lame en acier. L’utilisation innovante de cette pierre précieuse est bien justifiée : la surface de coupe extrêmement fine laisse derrière elle beaucoup plus de canaux filigranes que son homologue moins précis. Alors que les canaux en forme d’U sont posssibles avec la lame en acier, la greffe de cheveux Saphir FUE réussit à créer des canaux en forme de V.

Cela permet au chirurgien de procéder à plus d’ouvertures sur une surface plus petite : cela crée de la densité optimale. Les petites incisions, qui ont à la même profondeur que les follicules pilleux, sont à une proximité maximale l’une de l’autre. Le chirurgien capillaire va ensuite réimplanter chaque greffon, un à un, dans ces micro-canaux à l’aide d’une pincette spécifique. C’est en cela que la greffe capillaire est souvent qualifiée de travail d’orfèvre, tant le geste est minutieux.

En effet, cette technique permet une réhabilitation chevelue dense et serrée compte tenu de la précision et de la maniabilité de cet instrument, qui permet même de choisir l’angle d’implantation de chaque greffon. L’utilisation de ces lames et matériaux précieux et précis, produit des incisions parfaites dans la peau et permet d’obtenir un angle parfait pour l’emplacement du follicule pileux.

L’application de cette technique réduit considérablement les sensations de douleurs au niveau des tissus et du cuir chevelu, et améliore le confort patient durant la cicatrisation. L’ouverture des canaux avec la lame Saphir fait appel à moins de vibration. Cela est dû à la rigidité des lames constituée en pierre précieuse, et cela minimise le risque de lésion tissulaire. Il est important de souligner que cette méthode de greffe capillaire est la actuellement la technique permettant d’obtenir le plus de densité en une seule intervention, mais également la technique la plus largement acceptée et répandue dans le monde. C’est d’ailleurs la méthode numéro 1 dans le pays de la greffe capillaire : la Turquie.

Saphir vs. DHI

Il existe une méthode très en vogue en France : la méthode d’implantation DHI et implantation au stylo CHOI. Certains définissent la méthode DHI comme la méthode la plus récente sur le marché, et d’autres diront qu’il s’agit simplement d’une vague marketing.

Voici une explication brève et objective sur l’implantation DHI en comparaison à l’implantation Saphir :

Contrairement au procédé FUE/ SAPHIR, la création du site receveur et l’implantation de greffons sont effectués simultanément selon la méthode DHI. L’extraction et l’implantation sont combinées dans le cadre d’un processus en une ou deux étapes : les folicules pilleux extraits sont directement implantés dans les zones receveuses sans avoir besoin de créer des incisions de canal. Le stylo Choi a une forme cylindrique très fine et une pointe effilée à la forme d’un canal ce qui permet de placer les bulbes dans la goupille et d’implanter directement.

Si prometteuse soit-elle, la procédure DHI est une technique qui prend beaucoup plus de temps que la méthode Saphir. Un maximum de 2000 greffons peut être transplantés par intervention. La méthode DHI est donc particulièrement adapté au comblement des zones de poils clairsemés et la couverture de cicatrices gênantes mais pas tellement pour des calvities importantes. Le temps passé pour cette intervention engendre des coûts très élevés qui ne justifie pas le résultat médiocre qu’elle permet d’obtenir, à savoir une densité très faible de cheveux et donc un aspect peu naturel.

Nous ne pratiquons pas la méthode DHI/ CHOI a la Clinique du Grand Paris en adéquation avec notre politique de satisfaction de notre patientèle.

Le déroulement d’une greffe capillaire

La première consultation

La greffe capillaire est précédée d’une consultation au préalable à la Clinique du Grand Paris avec l’un de nos experts capillaires. Lors de cet entretien gratuit, le patient prend connaissance de la méthode, du déroulement de l’intervention, et obtient une estimation du nombre de greffons selon sa zone donneuse et ses besoins. Plus sa zone donneuse va être de qualité, plus les résultats que le patient peut espérer de sa greffe sont positifs. En présence d’une zone donneuse pauvre, et d’une calvitie importante, la greffe ne sera malheureusement pas optimale et permettra d’obtenir un petit résultat. Cette première consultation est importante pour fixer les attentes, les enjeux et les estimations autour de l’intervention.

Les analyses sanguines

Une fois la décision du patient prise, celui-ci se verra dans l’obligation de se soumettre à des analyses sanguines. Une partie des analyses correspond à des résultats médico-légaux nécessaires à toute intervention chirurgicale. La seconde partie résulte d’un bilan vitaminique et d’une recherche de carences pour vérifier l’état de santé global du patient. Ces analyses sanguines vont permettre aux médecins de la Clinique du Grand Paris de déterminer qu’il n’y a aucune contre-indication à la greffe capillaire, et qu’il n’y a pas de facteurs ralentissant la repousse des cheveux.

Le jour J

En fonction des zones à traiter, l’intervention dure entre 4H et 7H. Le patient se présente à l’heure exacte de son intervention. Il convient de ne pas consommer d’alcool, ou d’excitants en tout genre (caféine, drogue dure etc…) les 72 heures précédant la greffe capillaire.

Avant de commencer, le patient présente à nouveau ce qu’il espère de la greffe capillaire et détermine avec le chirurgien le tracé de sa nouvelle ligne frontale, ou de la zone à greffer.

Le patient est ensuite rasé : nous pensons fermement que le rasage des cheveux est un des facteurs importants de la réussite d’une greffe capillaire car cela facilite non seulement le prélèvement et l’ouverture de canaux mais également la cicatrisation qui suit l’intervention.

La première phase dite de prélèvement dure entre 1 heure et 3 heures, selon la quantité d’unités folliculaires à prélever. Chaque follicule pileux peut compter entre 1 à 4 cheveux. 

Le prélèvement achevé le patient profite d’une pause avec collation d’environ un quart d’heure.

La réimplantation est la phase la plus longue de la greffe capillaire. Elle peut durer jusqu’à 4 heures si le nombre de greffons prélevés est maximal. Le patient peut alors profiter de regarder un film sur Netflix ou la chaine télévisée de son choix. Une personne dédiée à son confort durant l’intervention reste à son service s’il a besoin de boire, manger, utiliser les toilettes, faire une pause etc…

Une fois l’intervention terminée, le patient rentre chez lui avec un pansement sur la zone donneuse et un traitement antibiotique à entamer. Il devra rester en position allongé les 48 heures suivant la greffe capillaire pour permettre au sérum injecté durant la greffe capillaire de s’évacuer par la zone donneuse, et d’éviter ainsi tout œdème au niveau du visage.

Les suites de la greffe capillaire

Les 12 premiers jours

Juste après l’implantation, un bandage est posé sur la zone donneuse. Ce bandage est retiré lors du premier rendez-vous post-intervention, le rendez-vous qu’on appellera le « premier shampooing ». En effet, 48 heures après l’intervention l’équipe de la Clinique du Grand Paris vous retirera votre pansement, et procédera au premier lavage de la tête du patient. Ce premier shampooing constituera une routine capillaire que le patient devra appliquer chez lui les 10 jours suivants selon les instructions de l’équipe médicale de la Clinique du Grand Paris.

Des croûtes se formeront 2 à 3 jours après l’intervention et tomberont environ 12 jours après l’intervention. Lors d’un second rendez-vous post intervention, celui qu’on appellera le « dernier shampooing », l’équipe médicale s’assurera que les croûtes aient bien disparu.

La plupart des cheveux des follicules implantés tombent à la fin du premier mois.

Dès le premier mois

La Clinique du Grand Paris incite vivement ses patients à poursuivre leur processus de greffe avec de la mésothérapie capillaire. C’est en cela que nous nous différencions : nous vous apportons un suivi inégalable.

Le forfait Booster a ainsi été créé pour mettre toutes les chances de notre côté et obtenir les meilleurs résultats possibles de greffe capillaire. Ce forfait est constitué de 3 séances de PRP, 12 séances de MiltaHead et d’un Kit Booster (Shampoing-Sérum-Compléments alimentaires)

Cette thérapie complémentaire à la greffe capillaire va fortement booster les résultats attendus de la greffe capillaire et permettre aux greffons de produire des cheveux plus résistants dès les premières repousses.

Les recommandations à suivre

La reprise de votre activité professionnelle peut être immédiate, si celle-ci ne comprend pas d’efforts physiques importants.

Les activités physiques violentes, la natation, le sauna, le hammam sont formellement interdits durant un mois.

L’utilisation de gel, de spray, et de tout autre produit non indiqué par le médecin sont à proscrire durant au moins un mois et demi.

La zone complète de la tête ne peut être rasée sans sabot durant 6 mois.

Le port de toute sorte de chapeau, de casque ou de tout autre accessoire pouvant provoquer une friction avec les greffons est à éviter durant 2 mois minimum.

Durant 15 jours, il ne faudra ni fumer ni boire d’alcool.

Il est interdit de s’exposer au soleil durant un mois et demi.

Les résultats de la greffe capillaire

Les premiers résultats d’une greffe capillaire sont notables dès le 4ème mois post-intervention. On peut dire qu’on obtient un résultat définitif au 9ième mois uniquement. C’est un processus qui est relativement long et qui demande donc beaucoup de patience et de zénitude !

Un sujet qui dérange habituellement les patients : les résultats de la greffe capillaire sont permanents ! Les greffes capillaires implantées ont une longue durée de vie et résistent à l’effet hormonal qui provoque la chute des cheveux. Elles ont été singulièrement choisies pour répondre à cette exigence.

Prendre RV

Contacter la Clinique du Grand Paris

Clinique Vauban
135 avenue vauban
93190 Livry Gargan
01 48 66 20 35

Transports en commun :
Bus 234-613 ou 147
Tramway T4 arrêt Abbaye

Voiture :
Accès à l’avenue Vauban par la N3 despui Bondy ou la N110 depuis Aulnay-sous-bois et Monfermeil.
Parking couvert payant sur place

contact@cliniquedugrandparis.com

Retour en haut
Ouvrir le chat
Bonjour,
Pouvons nous vous aider ?