Injection de toxine botulique

Contrairement à la pensée générale, la toxine botulique permet de détendre et non de « tendre la peau ».

Accueil » Médecine Esthétique » Injection de toxine botulique

QU’EST-CE QUE LA TOXINE BOTULIQUE ?

La substance que l’on injecte est la toxine botulique.

Issue d’une bactérie appelée « Clostridium botulinum », la toxine botulique avait pour utilisation première le traitement de soins ophtalmologiques. Elle était initialement employée pour corriger le strabisme de l’enfant et certains tics du visage. Ainsi, le Botox® est réservé au domaine de la neurologie (dystonie, spasme musculaire, hypersudation…)

La médecine esthétique utilise trois marques de toxine botulique pour leur action en termes de rajeunissement facial : Vistabel®, Azzalure® et Boccouture. Le principe actif des injections de toxine botulique est l’endotoxine botulinique. La dose utilisée en médecine esthétique est très faible comparée à l’usage thérapeutique.

LA TOXINE BOTULIQUE EN MÉDECINE ESTHÉTIQUE

Contrairement à la pensée générale, la toxine botulique permet de détendre et non de « tendre la peau ». Chez les personnes jeunes, la peau retrouve son aspect lisse après chaque contraction musculaire. Mais avec l’âge, la peau perd son élasticité mais aussi sa fermeté. Par ses propriétés relaxantes, la toxine botulique permet de détendre les muscles en bloquant la transmission entre les neurones et le muscle, et évite ainsi leur contraction qui est responsable des ridules et rides. Les muscles peauciers se contractant moins, la peau se détend et les rides s’attenuent.

QUELLES ZONES PEUT-ON TRAITER PAR DES INJECTIONS DE TOXINE BOTULIQUE ?  

La toxine botulique traite surtout les zones spécifiques du visage qui présentent des rides d’expression. Celles-ci naissent par la reproduction de mouvements exprimant nos émotions. Avec le temps, la peau garde la marque des sillons qui se transforment progressivement en « cassure » du derme, qu’on appelle plus communément les rides. La toxine botulique est essentiellement utilisée pour le haut du visage. Il y a trois zones majeures qui sont efficacement traitées via des injections de toxine botulique :

« pattes d’oie » : générées par les expressions du sourire ou du rire, ces rides se forment au coin des yeux par la contraction du muscle orbiculaire

« rides du lion » : situées entre les sourcils, les rides du lion sont provoquées par la contraction permanente de deux muscles, le procerus et les 2 corrugators.

rides horizontales du front : générées par les expressions d’écarquillement des yeux (contraction du muscle frontal)

Concernant la partie plus basse du visage, les injections de toxine botulique peuvent traiter les fines rides verticales sur les lèvres et les plis d’amertume de chaque côté de la bouche vers le menton.

Dans un tout autre cadre, il est aussi possible de faire des injections de toxine botulique afin d’atténuer l’hyperhidrose (transpiration excessive) des aisselles. La toxine va ainsi bloquer les muscles qui contractent les glandes sudoripares et le corps va par conséquent, moins suer.

COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE D’INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE ?

Lors d’une consultation préalable, le médecin interroge le patient sur ses antécédents afin d’établir un bilan clinique et de déterminer les éventuelles contre-indications. Il est possible que le patient pense avoir besoin d’injections de toxine botulique alors que des injections d’acide hyaluronique seraient plus efficaces dans son cas. Ainsi, le praticien examine les expressions micro-faciales propre à chaque personne pour vérifier que les injections de toxine botulique ne perturbent pas les expressions du visage.

Une fois la peau démaquillée et nettoyée, une série de petites piqures est réalisée. L’injection est réalisée à quelques millimètres de profondeur et est répartie sur l’ensemble des muscles de la zone traitée. Lorsque la ride est déjà très creusée, il est judicieux de combiner la toxine botulique avec l’acide hyaluronique pour une prise en charge plus optimale. L’utilisation des deux produits injectables de façon simultanée prolonge leurs effets respectifs.

LES SUITES DES INJECTIONS DE TOXINE BOTULIQUE

Suite à la séance d’injections de toxine botulique, il est possible d’observer une légère sensation de tension frontale à partir du 5e jour. De petites ecchymoses autour des points d’injections, ainsi que de petites rougeurs peuvent apparaître les jours qui suivent. Ces désagréments disparaissent très rapidement et sont facilement camouflables.

Une fois les injections terminées, on évitera la position allongée durant les 4 heures qui suivent. Il faudra également faire très attention à ne réaliser aucun massage pour éviter la diffusion de la toxine botulique en dehors des zones traitées. Une visite de contrôle est systématique au 15ème jour (effet maximal ), afin de définir si des retouches sont nécessaires ou pas .

RÉSULTAT ET SUIVI DES INJECTIONS DE TOXINE BOTULIQUE

Si les résultats sont légèrement perceptibles immédiatement après la séance, ils se font ressentir à partir du 5ème jour. L’effet optimal s’obtient au 15e jour. La peau est lisse et perd son caractère sévère. La première fois, l’effet des injections est de courte durée (environ 4 à 6 mois). Il est nécessaire de pratiquer les séances à 6 mois d’intervalle en moyenne selon le besoin qui sera évalué en consultation.

LES CONTRE INDICATIONS AUX INJECTIONS DE TOXINE BOTULIQUE ?

Par mesure de précaution, on ne pratiquera pas d’injections de toxine botulique chez la femme enceinte ou qui allaite, chez les patients atteint d’une maladie auto-immune active, de sarcoïdose, de sclérodermie ou qui prennent des traitements immunosuppresseurs.

Les zones présentant une inflammation cutanée ou des processus infectieux actifs (acné, herpès…) et préalablement traitées avec un filler permanent ne peuvent être injectées. Les injections de toxine botulique ne peuvent être réalisées simultanément avec un traitement agressif comme un laser ablatif ou un peeling.

LE PRIX DE LA TOXINE BOTULIQUE

360 euros TTC la seringue

Contacter la Clinique du Grand Paris

Clinique Vauban
135 avenue vauban
93190 Livry Gargan
01 48 66 20 35

Transports en commun :
Bus 234-613 ou 147
Tramway T4 arrêt Abbaye

Voiture :
Accès à l’avenue Vauban par la N3 despui Bondy ou la N110 depuis Aulnay-sous-bois et Monfermeil.
Parking couvert payant sur place

contact@cliniquedugrandparis.com

Retour en haut